Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog des jeunes communistes du Bas-Rhin

Violence contre les grévistes d'Heppner Strasbourg : à quel prix on va faire taire les travailleurs en lutte ?

 Violence contre les grévistes d'Heppner Strasbourg : à quel prix on va faire taire les travailleurs en lutte ?

Ce lundi matin, le piquet de grève des travailleurs d'Heppner - Logistique Strasbourg, menacés de licenciement suite à la fermeture du site du Port du Rhin envisagée dans le plan social de l'entreprise, continuait dans le calme sur le site du Neudorf (rue de la Kaltau et rue de la Station). Les salariés attendaient la reprise des négociations entre la direction d'Heppner et les organisations syndicales, une réunion étant prévue pour ce mardi à Paris. La direction d'Heppner Strasbourg avait déjà utilisé tous les moyens pour briser la grève : assignations en justice pour entrave à la liberté du travail et entrave à la circulation (qui a donné au TGI un non-lieu contre les grévistes et une amende de 1.000 euros à la direction de l'entreprise pour "entrave au droit de grève"), propositions de négociations individuelles avec les grévistes (refusées à l'unanimité ce matin par l'ensemble des travailleurs).

Piquet de grève des travailleurs d'Heppner (site de rue de la Kaltau)Piquet de grève des travailleurs d'Heppner (site de rue de la Kaltau)
Piquet de grève des travailleurs d'Heppner (site de rue de la Kaltau)Piquet de grève des travailleurs d'Heppner (site de rue de la Kaltau)Piquet de grève des travailleurs d'Heppner (site de rue de la Kaltau)
Piquet de grève des travailleurs d'Heppner (site de rue de la Kaltau)Piquet de grève des travailleurs d'Heppner (site de rue de la Kaltau)

Piquet de grève des travailleurs d'Heppner (site de rue de la Kaltau)

Vers 12h15, à l'accès du site de rue de la Station, un camion a essayé de sortir en toute vitesse et de forcer le barrage filtrant mis en place par les grévistes. Certains travailleurs se sont interposés entre le camion et le reste des grévistes. Un travailleur s'est fait percuter violamment et il est tombé par terre devant le camion. Ce dernier a pourtant continué à rouler et les pneus ont impacté le dos du salarié, qui a perdu connaissance. C'est seulement grâce à l'intervention des autres travailleurs que le camion a pu être stoppé et le pire a été évité. La colère légitime des travailleurs s'est alors tournée contre la direction du site et le huissier de justice, arrivés sur place par la suite (bizarrement, la direction était présente à chaque sortie de camion mais pas cette fois-ci). En effet, au cours de la matinée, les travailleurs auraient entendu la direction inciter des camionneurs à forcer le passage et à rouler sur les grévistes.

[Vidéo] La colère des travailleurs d'Heppner : https://www.facebook.com/EtudiantsCommunistesStrasbourg/videos/738298072939354/

 Violence contre les grévistes d'Heppner Strasbourg : à quel prix on va faire taire les travailleurs en lutte ?
 Violence contre les grévistes d'Heppner Strasbourg : à quel prix on va faire taire les travailleurs en lutte ? Violence contre les grévistes d'Heppner Strasbourg : à quel prix on va faire taire les travailleurs en lutte ?

Enfin, une ambulance a transporté le blessé à la clinique Sainte Odile. Une équipe de policiers a recueilli les témoignages des présents, non sans essayer de mettre la pression aux militants communistes présents sur place, en remettant en question la légitimité de leur présence et de leur intervention pour protéger les travailleurs de la violence du camion.

Le MJCF 67 et l'UEC Strasbourg déclarent encore une fois leur solidarité avec les grévistes d'Heppner Strasbourg, qui se battent pour leur dignité et leur avenir contre un plan social inacceptable. Toute la lumière doit être faite sur les responsabilités de la violence de ce matin : qui a donné l'ordre au camion de foncer sur les grévistes ? Nous exigeons que la direction d'Heppner répond de ses responsabilités. Jusqu'à où est-elle prête à aller pour casser la grève ? Quel prix est-elle prête à payer pour faire taire ses salariés ? Le profit compte-t-il plus que la vie de ses travailleurs ?

 

Mouvement des Jeunes Communistes du Bas-Rhin et Union des Etudiants Communistes de Strasbourg

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article